Téléassistance – 5 conseils pour choisir la bonne solution

La téléassistance favorise le maintien à domicile des personnes âgées vivant seules tout en limitant les risques liés à l'isolement. Elle permet aux personnes âgées de préserver leur autonomie et de rassurer un entourage souvent inquiet des risques de chutes accidentelles ou de malaises.

Vous cherchez une solution de téléassistance pour personnes âgées ? Découvrez tous nos conseils pour trouver une solution qui répond au plus près à vos besoins.

Choisir une solution de téléassistance qui correspond à vos besoins

Selon l'INPES, 40% des personnes âgées restées plus de trois heures au sol sans pouvoir se relever décèdent dans les six mois suivant la chute. Or, 81% des chutes se produisent à domicile (dont 46% dans la salle de bains). Le choix du maintien à domicile d'une personne âgée vivant seule n'est pas toujours sans risques. C'est le rôle de la téléassistance de réduire ces risques et de rassurer aussi bien les personnes âgées que les aidants.

Les progrès technologiques ont permis le développement de systèmes de téléassistance de plus en plus innovants et sophistiqués. Si vous chercher une solution de téléassistance, nous vous recommandons pour commencer de sélectionner le mode de téléassistance qui correspond le plus à vos besoins.

Pour schématiser, il existe aujourd'hui trois principaux modes de téléassistance :

  • La téléassistance traditionnelle à domicile : la personne âgée porte sur elle en permanence un boîtier émetteur - en bracelet, en pendentif ou en clip. Il lui faut actionner le bouton du boîtier pour entrer en contact avec le plateau de téléassistance en cas de problème. Le boîtier est relié à un transmetteur, branché sur une prise téléphone.
  • La téléassistance mobile, qui repose sur la technologie GPS et permet à la personne âgée de sortir de son domicile tout en restant surveillée.
  • La téléassistance active, qui utilise des capteurs de mouvements sans fil installés dans le domicile. Les capteurs se déclenchent en cas de d'absence de mouvement anormal.

La grande différence entre ces types de téléassistance réside dans le mode de déclenchement des alertes en cas de chute ou de malaise.

Dans le cas de la téléassistance à domicile, le déclenchement de l'alerte est manuel : la personne âgée doit appuyer sur le bouton du boîtier. À noter que certains modèles de boîtiers comportent des mécanismes (plus ou moins efficaces) de déclenchement automatique en cas de chute.

Dans le cas de la téléassistance mobile, les alertes sont déclenchées soit manuellement par pression sur un bouton, soit automatiquement à la suite d'une chute (en cas de détecteur de chute intégré). La téléassistance mobile est souvent associée à un système de géolocalisation.

Le déclenchement manuel a des inconvénients faciles à percevoir : en cas d'accident, de malaise ou de chute, la personne âgée n'aura pas forcément la possibilité de déclencher l'alerte soit parce qu'elle est inconsciente, soit parce qu'elle est immobilisée. C'est la raison pour laquelle les solutions de téléassistance active se développent de plus en plus. Dans le cas de la téléassistance dite « active », le déclenchement en cas de chute est automatique. SeniorAdom propose une solution de téléassistance active qui détecte automatiquement les chutes ou les malaises, si bien que la personne âgée n'a rien à porter sur elle.

Comparer les formules d'abonnement

Les formules d'abonnement varient beaucoup d'un prestataire à l'autre. Tout d'abord dans la mesure où, comme nous venons de le voir, il existe plusieurs modes de téléassistance. Mais aussi parce que le niveau de service est très variable d'une formule à l'autre.

Certaines formules d'abonnement permettent de bénéficier en plus du service de téléassistance de prestations médicales. Ces formules offrent notamment la possibilité de demander à tout moment des conseils médicaux à un médecin (sur la prise de médicaments par exemple), de contacter une cellule d'écoute psychologique en cas de situation de solitude ou d'angoisse, ou bien de bénéficier d'une assistance médicale dédiée. C'est ce que l'on appelle la téléassistance médicalisée. Vous devez prendre en compte ce critère dans votre choix. Les formules d'abonnement à un service de téléassistance médicalisée sont, sans surprise, plus chères que les autres (parfois beaucoup plus chères).

Dans votre travail comparatif des différentes formules d'abonnement, soyez aussi attentif aux coûts annexes, qui peuvent venir s'ajouter au coût mensuel du forfait :

  • Coût d'installation du matériel.
  • Coût du déclenchement d'une alerte. Certains téléassistants utilisent la ligne téléphonique du bénéficiaire ce qui peut entraîner des coûts imprévus sur la facture téléphone.
  • Coût d'une intervention à domicile.
  • Coût de l'assurance sur le matériel de téléassistance mis à disposition.
  • Coût lié aux frais de résiliation.

Privilégier un prestataire agrémenté

L'offre en matière de téléassistance est abondante. Il est souvent difficile de s'y retrouver et de faire son choix quand on n'est pas soi-même un spécialiste du marché.

Pour faciliter votre recherche, nous vous conseillons de vous focaliser uniquement sur les prestataires agrémentés, c'est-à-dire sur les organismes qui ont reçu un agrément de la part de l'Agence nationale des services à la personne. Tous les organismes ne se valent pas : choisir un prestataire agrémenté c'est l'assurance d'avoir affaire à des professionnels qualifiés et de disposer d'une solution de qualité dédiée aux personnes âgées. SeniorAdom est un prestataire agrémenté. Notre solution s'est également vu décerner le label EXAPAD de la part de la Ville de Paris et de l'Hôpital Charles Foix (en collaboration avec la CNAV).

Bon à savoir : choisir un prestataire agrémenté permet de bénéficier de 50% de réduction d'impôt.

Réfléchir aux options de maintenance

Vous devez interroger votre prestataire sur la maintenance des dispositifs de téléassistance. Le matériel (boîtier, transmetteur, capteurs) doit faire l'objet de tests périodiques réalisés de manière automatique et à distance par le prestataire. Ces contrôles sont indispensables pour s'assurer du bon fonctionnement du matériel.

Interrogez votre prestataire sur :

  • La prise en charge des tests de maintenance. Demandez-lui si elle est susceptible d'engendrer des coûts supplémentaires.
  • La fréquence des tests de bon fonctionnement. Nous vous conseillons de choisir un prestataire qui effectue des tests au moins toutes les 72 heures.
  • Les délais de déplacement d'un technicien en cas de panne ou de défaillance.

Miser sur un contrat flexible

Pour finir, nous vous recommandons de privilégier les contrats flexibles, sans engagement de durée et sans frais de résiliation.

Conseil : pensez à bien lire les clauses de résiliation avant de signer, pour ne pas vous faire piéger.

Un contrat flexible vous permet de résilier sans délai votre abonnement au service de téléassistance : en cas de placement en maison de retraite de la personne âgée, en cas de recrutement d'une aide à domicile, en cas de décès

Les formules d'abonnement proposées par SeniorAdom sont toutes sans engagement de durée.

Pour résumer, voici nos 5 conseils :

  • Choisissez une solution qui correspond à vos besoins et à ceux de la personne âgée.
  • Comparez les formules d'abonnement, en n'oubliant pas d'analyser les coûts annexes.
  • Choisissez un prestataire agrémenté.
  • Interrogez votre prestataire sur les règles de maintenance.
  • Choisissez un contrat flexible, sans engagement et sans frais de résiliation.

Commentaire

Appelez-
moi !