Du répit pour les aidants

La France compte environ 11 millions d’aidants qui accompagnent au quotidien une personne dépendante soit un proche âgé, malade et/ou handicapé. Très souvent, les aidants assistent leur proche en plus de leur activité professionnelle, ce qui peut entrainer fatigue et stress supplémentaire surtout lorsque l’aidant s’occupe de tout, seul. SeniorAdom fait le point sur les solutions de répit pour les aidants.

 

Service d’aide à la personne

On trouve en premier lieu, les services d’aide à la personne. Auxiliaire de vie, infirmier, portage de repas, aide-ménagère etc ces professionnels représentent une solution efficace lorsque l’aidant n’est pas en mesure d’assister son proche dépendant. Faire appel à ce genre de service est un gain de temps et de répit et votre proche malade est entre les mains de professionnel.

 

Accueil de jour ou de nuit

Autre dispositif de répit, l’accueil de jour ou de nuit dans des structures spécialisées telles que l’hôpital ou encore l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Ces structures peuvent accueillir des personnes âgées une demi-journée, une journée complète et même la nuit. Votre proche sera ainsi pris en charge par des professionnels pour répondre à ses besoins. Des aides telles que l’APA peuvent vous aider à financer ses séjours.

 

Hébergement temporaire pour personnes âgées

Pour des prises en charge plus longues, les aidants peuvent recourir à l’hébergement temporaire notamment dans un EHPAD ou résidence autonomie. Cette période peut aller de quelques semaines à 3 mois dans des cas où l’aidant doit être hospitalisé ou effectuer des travaux d’adaptation du logement du proche aidé. L’hébergement temporaire permet de préparer une entrée progressive en établissement spécialisé. Cet hébergement peut être en parti financer par l’APA ou encore l’ASH.

  

Baluchonnage

Le baluchonnage est une solution qui vient du Québec. Elle consiste en un dispositif de relais à domicile en particulier pour les aidants de proche atteint d’Alzheimer. Au lieu de confier le proche malade à un accueil de jour ou un hébergement temporaire, c’est un professionnel qui va se déplacer au domicile pour prendre le relais de l’aidant. Il peut ainsi souffler et prendre des congés tout en sachant que son proche malade est entre les mains d’un aidant professionnel. Ce dispositif permet de ne pas perturber les habitudes de la personne âgée. Le professionnel quant à lui, peut aussi conseiller l’aidant sur son rôle au quotidien.

En France, ce dispositif est encore en phase d’expérimentation alors qu’il fait ses preuves depuis 1999 au Québec. Cela dit, quelques sociétés françaises commencent à proposer des solutions d'EHPAD hors les murs. Il s'agit de ramener tous les services d'un établissement pour personnes âgées, directement au domicile du bénéficiaire.

 

Les congés pour les aidants

Pour les aidants ayant une activité professionnelle en plus de leur rôle d’aidant, il existe des congés qui leur permettent de s’occuper de leur proche dépendant : le congé de solidarité familiale, le congé de présence parentale et le congé de proche aidant. Récemment, le don de jours de RTT a également été mis en place. L’aidant peut ainsi se voir offrir par ses collègues des jours de RTT pour s’occuper de leur proche malade.

 

Échanger son expérience avec d’autres aidants

Le quotidien des aidants peut parfois être fatiguant et stressant. Ainsi, le seul fait de partager son expérience avec d’autres aidants peut être un facteur de soulagement. Des dispositifs comme Les cafés des aidants ou encore des groupes de paroles existent pour échanger entre aidants et être guidé par un psychologue.

 

Les applications mobiles au service des aidants

Côté technologie, des sociétés ont mis en place des applications sur mobile pour soulager les aidants. Des applications comme Tilia, Tous aidants, la Compagnie des aidants simplifient le quotidien des aidants. Certaines proposent un agenda partagé qui permet de coordonner les emplois du temps de chacun et noter les différentes interventions d’aide de service à la personne. Il est également possible de trouver un carnet de liaison pour faciliter les échanges avec les médecins. Par ailleurs, l’application Tilia met à disposition des aidants un assistant personnel pour les conseiller 24h/24 7j/7 et coordonner les différents rendez-vous de la personne âgée. Ces applications permettent aux aidants de veiller sur la personne âgée à distance et d’être rassuré.

 

Objets connectés

Lorsque l’aidant habite loin de son proche âgé, il n’est pas toujours facile d’être au courant de son état de santé. La téléassistance permet aux aidants d’être alerté en cas d’anomalie, par exemple en l’absence de mouvement au domicile du senior.

Certains systèmes de téléassistance tel que SeniorAdom, permettent même d’avoir un suivi de l’activité de la personne âgée et de recevoir des alertes préventives dans des situations particulières comme la non utilisation d’une pièce par rapport aux habitudes de vie, une porte laissée ouverte, une température trop élevée au domicile, etc. SeniorAdom accompagne ainsi les aidants dans leur rôle en leur donnant du répit tout en veillant sur leur proche dépendant. 

 

Séjour de vacances pour seniors 

Les séjours de vacances seniors ont un double bénéfice. D’une part, ils permettent aux seniors de voyager, sortir de leur quotidien et créer du lien social. D’autre part, les aidants peuvent souffler et prendre congés à leur tour. Par exemple, l’ANCV propose le dispositif « Seniors en Vacances » à des tarifs réduits dans lequel les seniors peuvent partir seul ou en groupe.   

Le répit pour un aidant est important, car finalement il faut également savoir prendre soin de soi pour aider efficacement un proche âgé qui en a besoin.

 

 

 

Commentaire

Appelez-
moi !