Quelles sont les mesures existantes pour rompre l’isolement des personnes âgées ?

Selon une étude menée par le CSA sur la solitude et l'isolement des personnes âgées, environ 300 000 personnes âgées sont en situation de "mort sociale". 39% des 75 ans et plus n'ont ainsi plus personne à qui parler quotidiennement. Ce manque d'interaction aggrave progressivement la perte d'autonomie des seniors. SeniorAdom vous parle ici des mesures existantes pour lutter contre l'isolement des personnes âgées.

Les causes de l'isolement

Avec l'avancée en âge, de nombreux facteurs peuvent favoriser la solitude et l'isolement des seniors. La perte du conjoint, la famille qui se dissout avec le départ des enfants, la distance géographique, les problèmes liés à la santé (perte d'audition, de vue, de mobilité), le fait de ne plus travailler donc moins d'interaction et des moyens financiers qui diminuent. Toutes ces causes contribuent à l'isolement progressif des personnes âgées. Ce phénomène peut autant toucher les seniors qui vivent seuls chez eux mais aussi ceux qui sont en établissement.

Les risques liés à la solitude

L'isolement des personnes âgées peut engendrer plusieurs conséquences notamment au niveau de leur santé. Les seniors peuvent tomber malade plus rapidement et plus fréquemment. La dépression et la perte d'autonomie sont les principaux risques encourus par les seniors isolés.

Mesures existantes

Pour pallier à la solitude, il existe de nombreuses solutions :

  • Les visites de convivialité. Par exemple La Poste avec son offre Veiller sur Mes Parents. Les facteurs peuvent désormais passer du temps avec la personne âgée à la demande de la famille. Cette mesure permet ainsi de rassurer les familles et aider les seniors isolés à se sentir moins seuls.

  • Les appels téléphoniques. Des associations telles que Solitud'écoute, Allô Seniors ou encore SOS Amitié proposent des plateformes d'écoute. Des bénévoles sont à l'écoute des personnes isolées.

  • Des services à domicile. En faisant appel à ces services, les personnes âgées seront ainsi en contact direct avec les aides à domicile comme une auxiliaire de vie, une femme de ménage, le livreur de repas etc…

  • La téléassistance. L'une des hantises des personnes isolées est de tomber et par conséquent rester au sol sans que personne ne soit là pour les secourir. Grâce à la téléassistance de SeniorAdom, il est possible de détecter des anomalies comme des chutes ou malaises sans rien à porter ou à activer. Le plateau d'appel ou les proches sont ainsi avertis de l'incident.

  • Le covoiturage. Souvent les personnes âgées ne sont plus aptes à conduire ou y renoncent. 50% des plus de 75 ans ont des difficultés à se déplacer. Des entreprises comme Atchoum ou Citizen Mobility (en Île-de-France) proposent leurs services de covoiturage ou de chauffeurs pour accompagner les personnes âgées.

Favoriser le lien intergénérationnel

L'isolement des seniors étant un enjeu majeur, il est aussi possible de miser sur le lien intergénérationnel. De nombreuses associations ou entreprises proposent différents moyens pour rompre cet isolement. L'association la plus connue étant Petits Frères des Pauvres. Depuis 1946, cette association se démarque par ses démarches humanistes. Ernesti propose des accompagnements de nuit avec des étudiants en médecine/paramédecine. Pour favoriser le lien intergénérationnel, les étudiants de Geekzie aident les seniors à utiliser les nouvelles technologies qui les entourent comme les tablettes, smartphone, ou ordinateurs.

MONALISA

À l'initiative de Michèle Delaunay, en 2014, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, l'association MONALISA (Mobilisation Nationale contre l'isolement des Âgés) regroupe 448 organisations luttant contre l'isolement des personnes âgées.

Commentaire

Appelez-
moi !